bonne question pourquoi ça merde?

Dans une démocratie moderne il y a divers pouvoirs:

Le législateur L'exécutif Le judiciaire

Mais aussi:

La presse et les médias: L'économie La société civile (associations ONG etc.)

cette liste n'est pas exhaustive, de plus chaque pouvoir est composé lui aussi de divers pouvoirs mais chaque pouvoir est un contre-pouvoir des autres pouvoirs qui composes une démocratie moderne, chaque acteur a des comptes a rendre aux autres acteurs de la démocratie en contre partie de ses droits a agir sur cette même démocratie. Le but donc de l'exercice est de maintenir le juste équilibre entre toutes les forces sinon?

Alors pourquoi cela merde chez nous?

Prenons les 3 premiers pouvoirs de notre liste, en temps normal chaque pouvoir a des droits mais il doit rendre des comptes aux 2 autres

L'exécutif a des droits, c'est lui qui dirige la nation, mais il doit rendre des comptes au législateur ou a la justice si celle si est saisie de faits contraires a la loi. Le législateur et l'exécutif ont des comptes a rendre a la justice si il le faut mais la justice doit aussi rendre des comptes au législateur et a l'exécutif etc. etc.

Dans le législateur l'assemblé nationale a "des comptes a rendre" au sénat puisque toutes les lois passent d'une chambra a l'autre mais dans chaque chambre il y a une majorité et une opposition qui se "rendent des comptes" sur chaque texte de loi etc. etc.

Mais voila toute la plomberie a été piratée par le haut, l'exécutif contrôle les députés et sénateurs de la majorité via un effet de polit bureau comme dans l'ex URSS mais en plus moderne et plus discret, enfin presque dirons nous mais c'est une observation personnelle, donc, pour faire simple, un polit bureau ou le présidant de la république joue le role de premier secrétaire du parti, il ordonne le parti exécute, ce même parti a la majorité dans tout le législatif c'est a dire aux 2 chambres ce qui bloque de fait tout risques de rejet d'un texte, toutes oppositions est vouées a l'échec sauf si, via des tours de passe passe de la par de parlementaire "du parti" qui désapprouvent un texte mais doivent "combiner" pour "voter contre" sans le faire savoir et sans que cela soit officiel, hallucinant non? mais les cas sont trop rare pour être cités. Et la justice? mais il ni a rien d'interdit, rien d'illicite, rien qui ne soit répréhensible donc rien a voir de plus en parlent de justice allez lire ça car une autre justice est possible mais c'est un autre débat.

Cette piraterie ce mélange avec divers intérêts plus ou moins "confidentiels" dans une mixture "connue des seuls initiés" dirons nous car tout cela n'est que des hypothèses et de la pure spéculation personnelle. mais un exemple des risques liés a un tel acte de piratage démocratique ce trouve ICI!

Spéculations ou réalité? a vous de trouver ou est la frontière.